• 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • SOCIÉTÉ SAVANTE D’HOMÉOPATHIE

  • PROMOUVOIR L’EXERCICE MÉDICAL DE L’HOMÉOPATHIE

  • FAVORISER LA RECHERCHE DANS LES DOMAINES MÉDICAUX

  • PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES CONCERNANT L’HOMÉOPATHIE

2000-2009 - ETUDES CLINIQUES DEFAVORABLES 2000-2009

 

La société savante s'applique à rassembler les publications qui lui semblent les plus significatives et les plus fiables. Par souci d'objectivité nous publions aussi les études négatives avec les commentaires de notre part critiques sur les protocoles appliqués. Vous trouverez ci dessous la synthèse du Dr Phillippe Colin

                                             Dr Didier DESWARTE

Un total de 26 études négatives sur un ensemble de 906 publications a été relevé sur la période 2000-2008.

Quatre études in vitro sont négatives : une étude sur l¹action de hautes dilutions d¹histamine sur la dégranulation des basophiles, une étude sur des hautes dilutions de mercure, et deux études de dilutions homéopathiques sur des cellules cancéreuses.

Trois essais sur l¹animal comprennent un essai sur la diarrhée du veau, un autre sur l¹infestation par nématodes sur le mouton, et un dernier sur l¹infection par colibacilles sur les poulets.

Trois études de l¹effet de substances en hautes dilutions homéopathiques sur des sujets sains sont négatives.

Deux études sur l¹effet thérapeutique d¹isopathiques (pollens et acariens) sont également négatives.

Trois revues générales sont également négatives : arnica, le cancer du sein, et les affections pédiatriques. Une revue générale sur les pathogénésies, sans être négative, montre les faiblesses méthodologiques des expérimentations étudiées.

Les essais cliniques suivants sont négatifs : polyarthrite rhumatoïde, induction du travail, anxiété, asthme de l¹enfant, infections respiratoires à répétition de l¹enfant, paralysie spastique de l¹enfant, et trois essais sur des médicaments homéopathiques (deux sur arnica et un sur argentum nitricum.

La plupart de ces études sont très contestables du point de vue de la méthode homéopathique, seules à notre avis les études in vitro, l¹essai clinique sur la polyarthrite rhumatoïde et les études sur les affections cancéreuses sont incontestables.

Pour conclure, il faut souligner le faible nombre de ces études négatives par rapport au nombre d¹études positives, le problème de la pertinence des essais en double aveugle contre placebo, et enfin la quasi absence de publications d¹origine française dans ces publications (lié à l¹absence de structure hospitalo-universitaire consacrée aux thérapeutiques alternatives et complémentaires, structures existant dans la plupart des autres pays développés, comme le montre l¹origine des publications).

                                           Dr Phillipe COLIN

ETUDES CLINIQUES DEFAVORABLES 2000-2009

DOCUMENTATION

Documents Assh

ANNUAIRE

annuaire ssh